Black  Diamond.

29872330_10157372464574691_4692885058497

Aaah la Ford Taunus…

Toute une histoire d’amour avec cette voiture! Avec le modèle TC1 plus particulièrement.

Ça commence comme dans un conte….

 

Il était une fois, dans les années 80, Yannick, un adolescent qui vivait dans les Alpes. Parfois il avait le droit de conduire la voiture de sa mère sur le petit chemin qui mène à la maison. C’était une berline d’un beau vert foncé. Il aimait tout en elle : le vrombissement du moteur 1600 GXL, les arrêtes qui courent sur toute la longueur, l’odeur de l’intérieur, le claquement sourd des portières... L’histoire aurait pu s’arrêter là, car la famille dû déménager en ville et la voiture fut vendue…

 

Presque 35 ans plus tard, la passion était toujours présente. Et habitant à nouveau à la campagne, Yannick se met en quête de son graal… Un jour, une annonce à 350 kms de là. Le coeur battant la chamade, il va la voir. C’est le coup de foudre: un coupé V6 2 litres GXL de 1971. Même année, même mois de naissance : c’est un signe !

Oui la carrosserie a beaucoup souffert d’un conducteur âgé qui n’y voyait plus bien…

Oui le moteur n’a pas été bichonné depuis un long moment...

Oui elle dort dehors et son proprio veut s’en séparer…

 

Elle attend sa deuxième chance.

Pas d’hésitation ! Yann s’acquitte des 3500€ demandés et rentre au volant de sa belle : pas besoin de plateau ! Elle démarre au quart de tour ; il ne faut pas la brusquer mais il sent qu’elle peut parcourir les 350 kms sans problème ! Il ne s’est pas trompé ! Elle avale l’asphalte dans un doux ronronnement.

 

Enfin, la restauration peut débuter ! Par quoi commencer ? Il y a tant à faire !! Avec l’aide de son ami mécano Eric, proprio lui aussi d’une Taunus, le moteur est sorti. Et pas que : il sera entièrement démonté ! Chaque pièce sera vérifiée, nettoyée, changée si nécessaire, réalésée ou reconditionnée. 1 an de week-ends, de fériés, de vacances passé dans le garage. Mais ça en vaut la peine !

 

Contact : elle tousse. L’essence se réparti dans tout le circuit.

 

Contact : elle vrombi, elle redémarre ! Quelle joie pour les deux amis. Pour la carrosserie aussi il y a un sacré boulot: corrosion aux ailes arrières, rouille en plusieurs endroits, tôle froissée, enfoncée de partout… Pas le choix : il faut changer des parties complètes (les ailes avant, la malle arrière, la jupe avant) et faire des greffons aux ailes arrières. Du coup, il faut la passer en peinture… L’occasion de s’offrir le rêve : la teinte Black River du nuancier de Ford recouvrira cette belle mécanique.

 

En tout, presque 2 ans ont été nécessaires à la restauration de ce coupé et quelques économies y sont passées. Mais aucun regret ! Black Diamond, c’est son nom, le vaut bien. Aujourd’hui, cette voiture coule des jours heureux dans son garage capitonné ou sur les routes sinueuses des Cévennes ! Elle participe à des balades de véhicules historiques, des rassemblements de voitures anciennes et fait le bonheur de son

propriétaire!

 

L’histoire continue avec l’arrivée d’une seconde Taunus, berline cette fois, même motorisation, de 1973.

 

A 3 kms de la maison, il y a un autre amoureux de Taunus, Seb. Du coup, il nous invite à rencontrer les membres du Club TC France dont il fait partie. Rencontre au cours d’une Assemblée Générale dans les Monts du Lyonnais il y a deux ans. Conquis par la sympathie des personnes rencontrées, nous avons décidé d’adhérer et de contribuer du mieux possible à la vie de ce club de passionnés.

Yannick S.

Retrouvez-nous sur
  • Facebook

© 2020 par Club Taunuc TC France - e-mail : ClubTaunusTC@gmail.com